Next Pool
Types d’installations



Mécanisme d’ajustement (réserve tertiaire)

Qu'est-ce que la réserve tertiaire ?

Mis en place en 2003, le mécanisme d’ajustement, également connu sous le nom de réserve tertiaire, fait référence à la capacité de certaines centrales de production électrique à moduler leur puissance pour rétablir l’équilibre du réseau. Jusqu’à récemment, seules certaines centrales d’EDF faisaient office de réserves. Aujourd’hui, les centrales de production de cogénération, les groupes secours, les centrales biogaz ou hydrauliques peuvent répondre à ce besoin.
Comme expliqué dans un précédent article sur la régulation du réseau, la fréquence du réseau doit toujours être maintenue à 50 Hz.

Cette stabilité à 50 Hz peut être mise en danger par un trop gros écart entre le niveau de consommation et de production. Il s’agit souvent d’une trop forte production couplée à une demande en électricité faible du côté des consommateurs. En hiver, la balance s’inverse avec une demande forte couplée à un déficit de production. C’est alors que la réserve tertiaire intervient. Elle permet, dans un laps de temps inférieur à 15 minutes (réserve rapide) ou entre 30 et 15 minutes (réserve complémentaire), de faire augmenter la production de certaines centrales.
Qu’ils soient revus à la hausse ou la baisse, les volumes de production d’électricité peuvent varier jusqu’à 31 GWh en réserve tertiaire. C’est surtout le cas aux moments où la consommation est la plus forte, c’est à dire en hiver.

Rémunération de la réserve tertiaire

Les réserves rapides et complémentaires sont rémunérées par un système d’appels d’offres : chaque offreur de réserve annonce les puissances disponibles, leurs temps de réponse associés, ainsi que les niveaux de rémunération souhaités. RTE choisit alors la meilleure offre technico-économique en fonction de ses besoins.

Activation de la réserve tertiaire

L’activation de la réserve tertiaire se fait encore par téléphone, contrairement aux réserves primaires et secondaires. Un système d’activation de la réserve tertiaire entièrement automatisé est en train d’être installé, ce qui permettra de gagner en efficacité.

L’intervention de la réserve tertiaire est là pour se substituer aux réserves primaire et secondaire dont le temps d’activation est limité, mais également pour anticiper un déséquilibre à venir.