The power of many

Ma Centrale +33 1 83 75 48 52

Tout sur le sujet Politique énergétique

Glossaire / Glossaire / Politique énergétique / Energies renouvelables / Transformation du système énergétique / Contrôle de l'énergie

Trading intra-journalier

Qu’est-ce que le trading intra-journalier ?DéfinitionLe trading d’énergie intra-journalier désigne les achats et les ventes d’énergie en continu par l’intermédiaire d’une bourse d’énergie qui a lieu le même jour que la livraison de l’énergie négociée. En Europe, les plus grandes bourses d’énergie intra-journalières sont l’EPEX Spot (European Power Exchange Spot Market) à Paris et le Nord Pool. Il peut également avoir lieu dans le cadre d’une transaction de gré à gré (OTC), ce qui signifie des contrats hors marché négociés entre les acheteurs et les vendeurs d’énergie. Ce marché est également connu sous le nom de marché d’énergie au gros à court terme, en particulier par opposition au trading d’énergie à long terme sur le marché d’énergie à terme.
Lire la suite
Glossaire / Glossaire / Marché de l'électricité / Politique énergétique / Transformation du système énergétique

Marché energy-only

Marché energy-onlyDéfinition

Pour trouver un marché energy-only, il ne faut généralement pas chercher bien loin. Depuis la libéralisation des marchés énergétiques à la fin des années 1990, le marché energy-only s’est en effet établi comme modèle de marché de l’électricité dans de nombreux pays européens. Du point de vue conceptuel, le marché energy-only et le marché de capacité se trouvent aux antipodes l’un de l’autre : le marché energy-only ne rémunère que l’énergie réellement produite, tandis que le marché de capacité rémunère aussi la disposition à produire de l’électricité. 

Afin de garantir la sécurité d’approvisionnement, plusieurs options de flexibilité, par exemple le marché de l’énergie de réglage, complètent le marché energy-only. En outre, il existe souvent d’autres modèles de réglage relatifs à la sécurité d’approvisionnement qui, dans une certaine mesure, copient conceptuellement le marché de capacité.

Lire la suite
Glossaire / Glossaire / Marché de l'électricité / Politique énergétique / Transformation du système énergétique

CRE

CREDéfinitionLa Commission de Régulation de l’Énergie a un rôle complémentaire à celui de RTE. Elle veille au « bon fonctionnement des marchés de l’électricité et du gaz naturel » et vérifie que ces derniers soient « en cohérence avec les objectifs la politique énergétique».
Lire la suite
Glossaire / Glossaire / Contrôle de l'énergie / Energies renouvelables / Politique énergétique / Transformation du système énergétique

RTE

RTEDéfinitionCréé en 2000, RTE est une filiale indépendante d’EDF qui a pour mission d’« entretenir, exploiter et développer le réseau de transport de l’électricité de façon équitable entre tous les acteurs du marché ».
Lire la suite
Glossaire / Glossaire / Bourse de l'énergie / Marché de l'électricité / Politique énergétique

Marchés de l’électricité

Marchés de l'électricitéDéfinitionUn individu habitant en France consomme en moyenne 7292 KWh d’électricité par an. En parallèle, les derniers chiffres officiels révèlent que les énergies renouvelables (énergie solaire, énergie hydraulique, éolienne ou énergie issue du biogaz) couvrent environ 19% de la consommation finale d’électricité en France. Certaines régions produisent et consomment plus d’énergies renouvelables que d’autres. C’est le cas, par exemple, de la région Rhône Alpes qui a une capacité installée de 10 GW d’énergie hydraulique. Par conséquent, la consommation y est couverte à hauteur de 46% par la production d’énergie renouvelable. Certaines régions ont une demande si élevée que les énergies renouvelables ne représentent qu’entre 1% et 8% de la consommation, comme en Île-de-France, Haute-Normandie, Pays de la Loire ou en Bourgogne. Avant d’arriver jusqu’à chez nous, l’électricité passe par différentes étapes, ou, en quelque sorte, différents marchés. Pour devenir incollable sur ces marchés, voici tout ce qu’il faut savoir, à commencer par le fait que les marchés sont séparés en deux catégories de flux : les flux financiers et les flux physiques.
Lire la suite
Glossaire / Glossaire / Complément de rémunération / Vente directe / Politique énergétique / Energies renouvelables

Prime à l’énergie

Prime à l'énergieDéfinitionLa prime à l’énergie est l’une des deux composantes du complément de rémunération ; mécanisme qui rémunère les producteurs d’énergie renouvelable ayant opté pour la vente directe d’électricité à la bourse.

Pour un producteur, cette prime est synonyme de revenus au moins égaux à ceux qu’il pouvait toucher grâce à son contrat d’obligation d’achat avec EDF, comme montré ci-dessous. C’est ensuite avec la prime de gestion que le producteur touchera un réel bonus. Les deux primes en questions sont versées par EDF, tout comme l’est le tarif d’obligation d’achat.

Lire la suite
Glossaire / Glossaire / Energies renouvelables / Politique énergétique / Vente directe

Obligation d’achat

Obligation d'achatDéfinitionL’obligation d’achat porte bien son nom. En effet, ce dispositif promulgué en 2011 à travers l’article L314-1 du code de l’énergie requiert d’un opérateur de réseau (EDF ou un opérateur local) qu’il achète l’électricité d’installations productrices d’énergie nommées à travers un contrat intitulé « obligation d’achat ».
Lire la suite
Glossaire / Glossaire / Contrôle de l'énergie / Fréquence du réseau / Politique énergétique / Transformation du système énergétique

Services système (réserve primaire & réserve secondaire)

Services système (réserve primaire & réserve secondaire)DéfinitionCertaines centrales de production électrique peuvent assurer la stabilité du réseau en fréquence et en tension. Elles peuvent aussi permettre de redémarrer le réseau suite à un « black-out ». C’est le principe des services système mis en place par RTE. Ils sont basés sur deux types de réserves d’électricité : la réserve primaire et la réserve secondaire.
Lire la suite
Glossaire / Glossaire / Energies renouvelables / Politique énergétique / Vente directe

Garanties d’origine

Garanties d’origineDéfinitionComment garantir à un acheteur qu’au moins une partie de l’électricité qu’il va obtenir est d’origine renouvelable ? C’est à cette question que l’Etat français répond en janvier 2012 lorsqu’il promulgue le décret n° 2012-62. Celui-ci rend obligatoire la labélisation de la production d’énergie au moment de la signature d’un contrat entre un acheteur et un vendeur d’électricité. Les garanties d’origine sont venues remplacées les « certificats verts » qui, entre 2001 et 2009, ont été délivrés par des acteurs privés aux producteurs d’électricité verte ou de cogénération. Ceux-ci étaient perçus comme une sorte de prime et étaient flexibles : le certificat vert et l’électricité qui y était rattachée pouvaient être vendus séparément, ce qui n’est pas le cas avec les garanties d’origine plébiscitées par l’Etat. Pendant quelques années, le système privé des certificats verts et le système public des garanties d’origine ont cohabité avant que le décret de janvier 2012 annule la validité des certificats verts.
Lire la suite
Glossaire / Glossaire / Bourse de l'énergie / Politique énergétique / Marché de l'électricité

Garantie de capacité

Garantie de capacitéDéfinition

La loi NOME (Nouvelle organisation du marché de l’électricité) du 7 décembre 2010 établit le dispositif du mécanisme de capacité. Le code de l’énergie, aux articles L335-1 et suivants, décrit ce mécanisme de capacité comme suit : « Chaque fournisseur d'électricité contribue, en fonction des caractéristiques de consommation de ses clients, en puissance et en énergie, sur le territoire métropolitain continental, à la sécurité d'approvisionnement en électricité. »

Ainsi, afin d’éviter lors des périodes de grands froids des hivers à venir, toute pénurie d’électricité, chaque fournisseur est responsable de la consommation de ses clients et doit pouvoir justifier de sa capacité à fournir en électricité ses clients, sans provoquer de Black-out.  Ceci est assuré en déclarant à RTE, qui vérifie, valide et enregistre les déclarations, toutes les capacités de production électriques ainsi que les capacités d’effacement de certains consommateurs. De ce fait, RTE, en fonction des prévisions de consommation, est assuré ou non que les périodes de pointes seront couvertes à la fois par des capacités de production suffisantes ainsi que des possibilités d’effacement de la consommation qui réduisent les besoins en électricité pour une période donnée. Ces déclarations de capacités sont appelées garanties de capacité. Celles-ci seront échangeables ou monnayables auprès des fournisseurs sur le marché de capacité. Ceci assurera aux producteurs d’énergies renouvelables qui vendront plus fort que le prix de référence un revenu complémentaire intéressant.

Lire la suite