Next Pool
Types d’installations



Centrales Next crée la première centrale virtuelle en France


Ensemble nous sommes des gigawatts - Centrales Next fait des énergies renouvelables une source d’énergie plus rentable.

A quelques jours de la COP21, Centrales Next s’installe en France avec un système de mise en réseau digitale des énergies renouvelables. Son but : améliorer l’intégration des énergies renouvelables au marché et réseau électriques. Centrales Next construit en France un réseau de petites et moyennes installations électriques et revend leur électricité. Ainsi faisant, Centrales Next fonde la première centrale virtuelle en France - basée avant tout sur les énergies renouvelables.

Qu’il s’agisse d’énergie éolienne, issue du biogaz, solaire ou hydraulique - les exploitants des centrales pourront, à partir du 1er janvier 2016, revendre leur électricité directement à la bourse de l’électricité avec Centrales Next. Le cadre légal autorisant l’activité de « vente directe » est proposé par la « loi de la transition énergétique pour la croissance verte». Il permet aux exploitants d’avoir une alternative à l’obligation d’achat gérée par EDF pour revendre leur électricité. A partir de 2016, les exploitants pourront également commercialiser leur électricité à la bourse de l’électricité par l’intermédiaire d’un opérateur de marché professionnel appelé « agrégateur ».

Tous les exploitants ont cette possibilité – qu’il s’agisse de centrales existantes ou de nouvelles installations. Jusqu’ici, les exploitants recevaient une rémunération fixe (le tarif d’obligation d’achat) pour leur production électrique. La « loi sur la transition énergétique pour la croissance verte » leur donne la possibilité, à travers la vente directe de l’électricité à la bourse, de réaliser des bénéfices supplémentaires : par la vente directe, les exploitants des installations perçoivent un « complément de rémunération », composé des revenus boursiers générés par l’opérateur de marché, d’une prime de marché et d’une prime de gestion. Au total, la somme des gains ainsi générés atteint des montants pouvant dépasser celui du tarif d’obligation d’achat actuel. Centrales Next garantit à ses clients des revenus à minimum équivalents à ceux obtenus dans le cadre du tarif d’obligation d’achat. Ainsi, aucune perte n’est possible pour les clients.

Grâce à une technique moderne de contrôle à distance, les énergies renouvelables peuvent également devenir acteurs sur le marché de régulation du réseau, et ainsi contribuer à maintenir la stabilité de la fréquence sur le réseau. Les premières discussions, telle que la mise à disposition d’une puissance flexible auprès du gestionnaire des réseaux de transport français RTE, ont déjà eu lieu.

Filiale de Next Kraftwerke GmbH fondée en 2009, Centrales Next apporte une expérience de longue date dans ces deux domaines : financier et technique. Depuis des années déjà, la maison mère basée à Cologne (Allemagne) revend avec succès l’électricité de plus de 2700 installations européennes d’énergie renouvelable. Grâce au développement d’un algorithme unique, ses opérateurs de marché savent quand l’électricité a le plus de valeur.

« Avec sa décision d’une croissance forte des énergies renouvelables, le gouvernement français a mis en place de fortes incitations pour aider à la réforme du système énergétique. Nous souhaitons accompagner cette évolution dès le début. Nous sommes convaincus que la mise en réseau et la flexibilité définiront le marché de l’énergie de demain – et c’est exactement dans ces domaines que réside notre expertise. Nous combinons les sources d’énergies renouvelables entre elles et les rendons ainsi compétitives pour le marché. De cette manière, nous ne contribuons pas seulement à la stabilité du réseau électrique, mais aussi à faire des énergies renouvelables une source d’énergie plus rentable » commente Laure Biévelez, directrice commerciale France de Centrales Next.

Les nouveaux produits proposés dans le cadre de la vente directe seront présentés par Centrales Next du 25 au 26.11.2015 à Montpellier sur le salon ENERGAÏA 2015, ainsi que du 25 au 26.11.2015 à Offenburg au salon « Biogas - expo & congress ».

Le contexte

La centrale virtuelle - le principe de Centrales Next : combinés ensemble au sein d’une même centrale virtuelle, les petits et moyens producteurs et consommateurs d’électricité flexibles constituent une masse critique, leur permettant d’intervenir et d’agir sur différents marchés de l’électricité. Une démarche qui porte ses fruits, car l’électricité n’a pas toujours la même valeur financière. Les exploitants d’installations électriques - producteurs ou consommateurs - peuvent en bénéficier si cela fait du sens économiquement. Centrales Next agrège chacune des installations au sein de sa centrale virtuelle via la Next Box. La Next Box a été développée spécialement pour l’entreprise. Par l’intermédiaire du réseau téléphonique mobile, elle est reliée à la centrale de commande de la centrale virtuelle. De là sont contrôlées à distance toutes les installations, afin qu’elles mettent à disposition leur électricité en fonction de la demande. Avec l’expertise de Centrales Next, les exploitants des installations maximisent non seulement leurs gains, mais soutiennent aussi la stabilité de l’ensemble du réseau.

Contact

Centrales Next SAS | Laure Bievelez | 170 rue Raymond Losserand | 75014 Paris | +33 (0)1 83 75 48 51 | E-mail

Auteur :

Centrales Next est à 100% la filiale du groupe allemand Next Kraftwerke GmbH. Next Kraftwerke gère l’une des plus grosses centrales virtuelles d’Europe, au sein de laquelle producteurs d’électricité renouvelable et gros consommateurs sont connectés. Pionnier de la vente de l’électricité issue des énergies renouvelables via une centrale virtuelle, Next Kraftwerke rassemble aujourd’hui plus de 4000 centrales, avec une puissance totale de plus de 2,7 GW.